Mobilité

Pôle gare de Melun : la première pierre est posée !

La première pierre des travaux du pôle d’échanges multimodal de la gare de Melun a été posée jeudi 1er février par Franck Vernin, Président de la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine, Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France et tous les partenaires réunis autour de ce projet capital pour l’agglomération, l’un des plus importants à l’horizon 2030.

Publié le

Pierre ORY, Préfet de Seine-et-Marne ; Valérie PÉCRESSE, Présidente de la Région Île-de-France et Présidente d’Île-de-France Mobilités ;  Jean-François PARIGI, Président du Département de Seine-et-Marne ; Kadir MEBAREK, Maire de Melun ;  Franck VERNIN , Président de la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine ;  Pierre LABARTHE, Directeur des gares d’Île-de-France SNCF Gares & Connexions.

La gare de Melun, avec 45 000 montées et descentes de voyageurs par jour, se classe parmi les 30 premières gares françaises. Sa transformation, par la SNCF Gares&Connexions et par l'agglomération Melun Val de Seine, est le plus gros chantier de mise en accessibilité d'Ile-de-France, avec un investissement de l'ordre de 200M€ (150 M€ sur le secteur Gare et 50M€ sur le secteur agglomération).

« Le pôle gare répond à nos enjeux d’urbanisme, de qualité de vie des habitants et de mobilité, il est aussi un marqueur pour notre territoire au sein de notre Région. C’est aussi un outil d’attractivité, et de développement économique et touristique. » a souligné Franck Vernin.

UN NOUVEAU SOUTERRAIN ET DES ESCALATORS

La pose de cette première pierre se tenait à la veille du 1er week-end de travaux de la SNCF. Une ancienne meulière va être démolie, en prévision de la construction d’un nouveau passage souterrain de 9 mètres de large, ouvert 24h/24, aux voyageurs comme aux piétons voulant traverser la ville. La création de 4 ascenseurs, 3 escaliers mécanique et 7 nouveaux escaliers rendront la gare accessible et confortable. L’annonce par Valérie Pécresse de l’arrivée très prochaine des RER Nouvelle Génération sur la ligne D, accessibles aux personnes en situation de handicap ; préfigurera cette évolution.

DEUX GARES ROUTIERES, UN PARKING ET UN IMMEUBLE DE BUREAUX

Parallèlement, dès 2024, l’agglomération Melun Val de Seine lance ses chantiers au Sud : une nouvelle gare routière pour les bus de Seine et Marne Express place de l’Hermitage, la démolition et la reconstruction d’un nouveau parking de 900 places, avec une dépose-minute. Au Nord, Prélude ; un immeuble accueillant un hôtel, des bureaux, des commerces et des services commencera à sortir de terre. Puis, en 2025-2026, commencera l’aménagement de la gare routière des bus du Grand Melun et du terminus du futur bus à haut niveau TZen2, avec 17 quais, contre 7 aujourd’hui.

DES PARVIS VEGETALISES DEDIES AUX PIETONS ET CYCLISTES

Des parvis totalement dédiés aux voyageurs et aux riverains, piétons ou cyclistes, seront aménagés au Nord (place Gallieni) et au Sud (place Séjourné). Ils sont pensés comme des lieux de vie, d’échanges et de rencontre agréables et sécurisés. 160 végétaux seront plantés, dont 220 arbres, pour lutter contre l’effet « îlot de chaleur » d’espaces aujourd’hui largement minéralisés.

Autant d’aménagements, autour d’une gare totalement rénovée, qui vont contribuer à « transformer le visage du quartier », a souligné le Maire de Melun Kadir Mebarek, qui a rappelé qu’une antenne de police municipale allait y ouvrir prochainement. Sur ce volet sécurité, le Préfet Pierre Ory, a assuré les élus de sa volonté d’accompagner les collectivités dans leurs efforts.

Un projet capital pour l’avenir de l’agglomération, pour les mobilités, pour l’attractivité et le développement du territoire !

Le principal ouvrage de la nouvelle gare est un nouveau passage souterrain de 9m de large sur 75m de long. Il sera aussi un passage ouvert aux piétons qui souhaitent traverser la gare, ouvert 24h/24, qui débouchera sur la nouvelle place Séjourné, aménagée au Sud après la démolition de deux bâtiments et de l’ancien parking. Le petit passage actuel sera réservé aux mobilités douces, et des places de parking vélos seront installées.

LES TRAVAUX EN FEVRIER ET MARS  
La SNCF commence les travaux avec la déconstruction de la longère en pierre meulière, en continu du vendredi soir 23h au dimanche matin 5h pour déconstruire 600m² de toiture et de charpente, soit l'équivalent de 3 terrains de tennis, tout en maintenant la circulation des trains et l'accès à la gare pour les voyageurs. 10 000m² de bois seront récupérés pour être réemployés. Puis, le reste du bâtiment sera déconstruit. Les pierres meulières seront réutilisées sur les façades du nouveau bâtiment, rappellant l’identité architecturale de la région.